It May All End Tomorrow (comme son titre l'indique)

Des notes sur rien et la création d'un roman étape par étape, le tout orchestré par un jeune auteur, aspirant écrivain, inspiré par Cocteau, Dostoeivsky, le rock, le jazz.

18 septembre 2006

Il voulait une révolution, etc. Partie 5

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 1 page 5 : "Miles Davis - Nuits sur les Champs Elysée Take#4 Mon ex-femme et moi nous revoyons à intervalles réguliers, juste comme ça, histoire de vérifier si ça ne pourrait pas marcher à nouveau après quelques mois, quand bien même pour moi ça n’a jamais marché, j’avais l’impression que les choses étaient différentes pour elle. Cette fois nous avions opté pour un film, à ma demande, ainsi nous n’aurions pas à parler et ça me rappellerait peut-être mes... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Attention : votre adresse e-mail est nécessaire pour laisser un commentaire (mettez en une bidon si ça vous gène, je m'en fiche)