It May All End Tomorrow (comme son titre l'indique)

Des notes sur rien et la création d'un roman étape par étape, le tout orchestré par un jeune auteur, aspirant écrivain, inspiré par Cocteau, Dostoeivsky, le rock, le jazz.

28 septembre 2006

Quand serons-nous des fantômes ? Partie 1

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 2 page 1 : "Bob Dylan : Let Me Follow You Down Elle gobait la vie. " La Vie " était le nom d’une glace censée représenter la création, un trio de boules bleues au parfum chimique impossible à identifier, recouverte de chantilly pour figurer les nuages, des morceaux de noisettes concassés en guise de terre, des feuilles de menthe pour la flore. L’hommage n’était pas parfait. Marie la mangeait toujours en moins de cinq minutes, engouffrant sans... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 17:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Attention : votre adresse e-mail est nécessaire pour laisser un commentaire (mettez en une bidon si ça vous gène, je m'en fiche)