It May All End Tomorrow (comme son titre l'indique)

Des notes sur rien et la création d'un roman étape par étape, le tout orchestré par un jeune auteur, aspirant écrivain, inspiré par Cocteau, Dostoeivsky, le rock, le jazz.

29 septembre 2006

Jean Cocteau : La villa Santo Sospir

Juste pour cette voix. Et parce que mon blog est un cinéma, dans lequel j'espère que vous aimez les fauteuils, que la climatisation est à votre goût, que le public est raffiné, et que les films sont choisis avec goût. Installez-vous confortablement. Première Partie : Deuxième Partie : Troisième Partie : Quatrième Partie : Cinquième Partie :
Posté par Paul Austere à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Attention : votre adresse e-mail est nécessaire pour laisser un commentaire (mettez en une bidon si ça vous gène, je m'en fiche)