It May All End Tomorrow (comme son titre l'indique)

Des notes sur rien et la création d'un roman étape par étape, le tout orchestré par un jeune auteur, aspirant écrivain, inspiré par Cocteau, Dostoeivsky, le rock, le jazz.

12 octobre 2006

Quand serons-nous des fantômes ? Partie 4 (fin)

"Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 2 page 4 (fin): Devendra Banhart - An Island  : -Très bien la serveuse est un fantôme, c’est sûr, avoua Sacha. Ce qui nous ramène au même point, on a pas avancé d’un centimètre : depuis quand est-elle un fantôme ? -ça, elle seule le sait. Son entourage proche aussi, peut-être, s’ils la connaissent vraiment bien. -Suffit de lui demander. -Fais-le toi lui répondit-elle du tac au tac. -C’est ton truc ça, c’est... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Attention : votre adresse e-mail est nécessaire pour laisser un commentaire (mettez en une bidon si ça vous gène, je m'en fiche)