It May All End Tomorrow (comme son titre l'indique)

Des notes sur rien et la création d'un roman étape par étape, le tout orchestré par un jeune auteur, aspirant écrivain, inspiré par Cocteau, Dostoeivsky, le rock, le jazz.

20 octobre 2006

The Cure - Charlotte Sometimes

ça pourrait être du Cocteau ou du Carpenter. ça permet de voir à quoi ressemble vraiment Robert Smith. Et avant tout, gardez à l'esprit qu'il ne faut jamais, jamais, appréhender ce genre de musique comme de la musique "gothique". Ce n'est pas de la musique "gothique". C'est simplement de la musique. Il n'y rien de gothique, parce que Cocteau n'est pas gothique. Le gothique n'a fait que vulgariser tout ça, comme le porno vulgarise le sexe. Pour moi, c'est l'histoire d'une jeune fille qui essaie... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 17:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Attention : votre adresse e-mail est nécessaire pour laisser un commentaire (mettez en une bidon si ça vous gène, je m'en fiche)