It May All End Tomorrow (comme son titre l'indique)

Des notes sur rien et la création d'un roman étape par étape, le tout orchestré par un jeune auteur, aspirant écrivain, inspiré par Cocteau, Dostoeivsky, le rock, le jazz.

15 janvier 2007

Notre (dernière) nuit ardente Partie 6

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 3 page 6 : "The Psychedelic Furs : Heartbreak beat Sacha chercha en vain dans les moindres recoins de la discothèque, des sorties de secours à la cabine du dj, sans trace du garçon blond. Il en vint à croire que ce n’était pas lui qui l’avait bousculé un peu plus tôt et qu’il avait fait tout ça, laisser Marie, passer une heure à parcourir la boite de nuit en long et en large, pour rien. Au fur et à mesure de ses recherches, il se... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 22:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 janvier 2007

Notre (dernière) nuit ardente Partie 5

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 3 page 5 : "New Order - Let's Go (nothing for me) Le téléphone vibra dans sa poche. Déjà lancé sur la route, il leva très légèrement le pied le temps de l’extirper de son pantalon qui collait contre sa peau en sueur. Sur l’écran retro-éclairé le nom de Marie s’affichait en grand et illuminait l’intérieur sombre de sa voiture. C’était un message. « G suis ou on devais être. é ou tu devrais être. Oublions tout ca ». Il ne put déchiffrer... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2007

Notre (dernière) nuit ardente Partie 4

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 3 page 4: "The Cure : The Holy Hour La boite de nuit diffusait une sorte de rock accéléré au moins 2 fois. Sacha avait rejoint Marie il y avait une heure déjà, vers 2 heures du matin. C’était une chose étrange à faire. Etre dans une boite de nuit quelques heures seulement après avoir cru mourir. Marie avait été auscultée par les ambulanciers puis laissée sur place tandis que le garçon blond était transporté aux urgences. Il irait bien.... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 17:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 novembre 2006

Notre (dernière) nuit ardente Partie 3

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 3 page 3: " The Field Mice - Sensitive Le garçon blond continua à avancer, tentant difficilement de trouver de l’aide dans la direction de Sacha et Marie. Le motard ne braquait plus d’arme sur eux et peut-être que Sacha aurait pu tenter quelque chose. Se jeter sur lui, lui prendre son arme ou tout simplement prendre la fuite. Lucide, il se contenta d’attraper le bras du garçon blond, d’essayer de le soulever pour qu’il se relève, en vain. Le garçon... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 22:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
09 novembre 2006

Notre (dernière) nuit ardente Partie 2

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 3 page 2: "Slowdive - Spanish Air Sortant sa carte bleue de son étui, il douta d’avoir fermé à clef sa voiture. Devant lui, un jeune homme aux cheveux blonds longs jusqu’aux épaules occupait le seul distributeur. Sacha regardait sa voiture, à quelques dizaines de mètres de lui seulement, de l’autre côté de la rue, et la simple pensée qu’elle pouvait être à la merci des voleurs commençait seconde après seconde, à l’obséder plus que de raison.... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 22:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 octobre 2006

Notre (dernière) nuit ardente Partie 1

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 3 page 1: "Radiohead - Hunting Bears Sacha devait rejoindre Marie et leurs amis communs dans un bar, peu avant 23 heures. Malgré son retard déjà bien consommé, il s’arrêta devant un distributeur automatique de billets. Sans doute Marie était-elle déjà dans le bar, souriante et heureuse, seulement trahie par les tapotements irréguliers de son pied contre le socle en métal de la table à laquelle elle était assise. A son arrivée, elle... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 octobre 2006

Quand serons-nous des fantômes ? Partie 4 (fin)

"Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 2 page 4 (fin): Devendra Banhart - An Island  : -Très bien la serveuse est un fantôme, c’est sûr, avoua Sacha. Ce qui nous ramène au même point, on a pas avancé d’un centimètre : depuis quand est-elle un fantôme ? -ça, elle seule le sait. Son entourage proche aussi, peut-être, s’ils la connaissent vraiment bien. -Suffit de lui demander. -Fais-le toi lui répondit-elle du tac au tac. -C’est ton truc ça, c’est... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2006

Quand serons-nous des fantômes ? Partie 3

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 2 page 3 : "The Kinks - I'll remember " - Alors comment savoir que tel adulte est un fantôme et que tel autre ne l’est pas demanda Sacha? -On ne peut pas vraiment le savoir. (Tu m’as interrompue là, non, souffla Marie ?). C’est comme les papillons. Ils ne vivent qu’un seul jour. Pourtant, est-ce que tu as déjà vu un papillon mourir ? Est-ce que tu as déjà vu un cadavre de papillon ? -Je crois bien qu’une fois…commença Sacha ... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2006

Quand serons-nous des fantômes ? Partie 2

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 2 page 2 : " Brian Jonestown Massacre - Spun Sacha n’arrivait pas à comprendre la nature de ces métamorphoses, si elles étaient voulues ou non, intentionnelles ou non ; il se contentait de succomber. La regarder ainsi retardait la dégustation de sa glace et il finissait invariablement en dernier, parfois dix minutes après elle, mâchouillant une mixture tiède et fondue, sorte de bouillie de tous les parfums qui composaient sa glace, essayant... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2006

Quand serons-nous des fantômes ? Partie 1

Extrait des répétitions de Nos Nuits Ardentes (roman), Chapitre 2 page 1 : "Bob Dylan : Let Me Follow You Down Elle gobait la vie. " La Vie " était le nom d’une glace censée représenter la création, un trio de boules bleues au parfum chimique impossible à identifier, recouverte de chantilly pour figurer les nuages, des morceaux de noisettes concassés en guise de terre, des feuilles de menthe pour la flore. L’hommage n’était pas parfait. Marie la mangeait toujours en moins de cinq minutes, engouffrant sans... [Lire la suite]
Posté par Paul Austere à 17:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Attention : votre adresse e-mail est nécessaire pour laisser un commentaire (mettez en une bidon si ça vous gène, je m'en fiche)